Les acquéreurs immobiliers fuient le Moyen-Orient pour Paris

2016-11-23


'immobilier de luxe à Paris

Une tendance qui profite au marché immobilier de la capitale

LUXE - L'immobilier de luxe à Paris se porte de mieux en mieux depuis quelques mois, selon les spécialistes, en raison d'une baisse des prix mais aussi d'un regain d'intérêt de la part d'une clientèle fuyant la région porche de la Syrie.

Hôtel particulier de 2 600 mètres carrés datant de la fin du XIXe siècle, situé dans le 16e arrondissement. Cette confortable résidence parisienne n'est plus à vendre : elle vient de trouver preneur. Elle a été acquise il y a quelques jours pour 44 millions d'euros par une famille princière du Golfe, a annoncé l'agence d'immobilier de luxe Daniel Féau.

Fuir l'insécurité

Et si ce type de transaction est relativement rare, l'immobilier de luxe connait un rebond du nombre de transactions depuis l'été, selon le spécialiste qui a "vu revenir au cours des derniers mois la clientèle internationale qui s'était clairsemée depuis l'été 2012". La remontée des transactions de biens de luxe (à partir de 1 million d'euros) ou d'exception serait liée "à une baisse des prix, de l'ordre de 8 % en un an" sur ce marché de niche représentant 5 % des transactions parisiennes, selon le spécialiste.

Daniel Féau cite les clients Américains "qui semblent avoir compris que les nouvelles dispositions fiscales ne concernaient les étrangers qu’à la marge", les Russes, mais aussi les acquéreurs du Moyen-Orient et du Proche-Orient. "Beaucoup de ces derniers ne cachent pas qu’ils fuient l’insécurité grandissante de la région liée à la Syrie", explique l'agence immobilière.

Stabilité politique

L'expression de "valeur refuge" dédiée à la pierre prend alors tout son sens. Le réseau d'agences Barnes, autre spécialiste des résidences de luxe, a également noté cette tendance. "La France n'est pas sexy sur le plan fiscal, en revanche elle a une stabilité politique qui est recherchée, en particulier par les clients du Moyen-Orient", explique Ségolène De Sitte, consultante en "biens d'exception" (à partir de 8 millions d'euros) chez Barnes.

"Le Moyen-Orient a toujours été attiré par la France et Paris en particulier. Cet intérêt n'est pas nouveau mais il est peut-être plus voyant maintenant. Il s'agit de clients souhaitant sortir du tout pétrole. Et pour eux l'immobilier parisien reste raisonnable par rapport à Londres, en plus du mythe que représente la capitale française".

Se distraire à Paris en famille

La consultante a noté un regain d'intérêt des acheteurs venus du Moyen-Orient et du Proche-Orient au moment du Printemps arabe. Ils cherchent des résidences pour venir se distraire à Paris avec leur famille, ou des biens d'investissement dans les beaux quartiers et le triangle d'or.

Metronews .fr

retour

Actualité immobilier de prestige
Actualité immobilier de prestige

Inscription a la Barnes Market News pour suivre l'actualité immobiliere de prestige.