Le patrimoine architectural en Corse: Les tours Gênoises

2016-01-28


En plein cœur de maquis ou au cœur de villages authentiques l’œil est partout attiré par les vieilles pierres qui témoignent de la riche histoire de la Corse. On y rencontre souvent un patrimoine architectural digne d’intérêt et qui agrémente les promenades : fours, et lavoirs, chapelles romanes, tours et églises. Chercher et trouver sur le terrain toutes ces édifices historiques, témoins de la richesse d'un patrimoine exceptionnel, amène pratiquement toujours, outre le plaisir de la découverte, à goûter des paysages grandioses.

Nous vous proposons de découvrir un des fleurons du patrimoine bâti hérité de la période génoise : les tours qui jalonnent le littoral de l'île, on en dénombre plus de 60, certaines de ces tours sont classées monuments historiques, souvent en bon état de conservation, elles sont un exemple remarquable de l'ingéniosité de ses bâtisseurs qui choisissaient souvent des éperons rocheux en surplomb des plages, comme à Rocapina dans la région de Bonifacio, ou bien encore la tour de Fautea au nord de Porto Vecchio.

Le littoral de l'île est constellé de tours (en corse torre au pluriel ou bien torra au singulier ), devenues un des symboles de l'île de beauté.
Aujourd'hui 67 demeurent encore debout. Hormis les citadelles littorales de Bastia, Porto-Vecchio, Bonifacio, Ajaccio, Calvi, Algajola, Saint-Florent, et celles intérieures de Corte et Sartène, ce sont les seuls restes d'architecture militaire qui subsistent dans l'île.

La construction de ces tours génoises est la conséquence des razzias pratiquées par les Barbaresques pendant plus de 3 siècles. Elle débuta au XVIe siècle à la demande des communautés villageoises pour se protéger des pirates.
Les tours génoises sont des édifices en pierre de 12 à 17 m de haut sur 8 à 10 m de diamètre. Parfois carrées, le plus souvent circulaires, elles sont toujours construites sur quatre niveaux.

Aujourd'hui les tours génoises représentent un patrimoine considérable. Sur la centaine de tours construites, il n'en demeure qu'une soixantaine. Si certaines sont en ruine, d'autres sont en très bon état. Beaucoup d'entre elles sont classées Monuments historiques. Certaines ont fait l'objet de travaux de restauration importants, financés pour l'essentiel par la collectivité territoriale, bien qu'elle n'en soit pas propriétaire. Malheureusement, faute de moyens et de programme de restauration, beaucoup se détériorent de plus en plus.

Avec la tenue d'un Colloque réunissant archéologues et architectes au palais Fesch à Ajaccio, les respectables édifices ont été l'objet de toutes les attentions, l'occasion d'exposer les dernières découvertes et études sur les différents sites de l'île, notamment sur le plan de la construction, le déroulement et les techniques utilisées, et le contexte historique qui ont vu le développement et l'expansion de cette ligne de protection sur le littoral Corse. C'était aussi l'occasion de rappeler la nécessité de conserver et valoriser ce patrimoine inestimable.

retour

Actualité immobilier de prestige
Actualité immobilier de prestige

Inscription a la Barnes Market News pour suivre l'actualité immobiliere de prestige.